L’amour est une impulsion

« L’amour n’est pas une émotion mais une impulsion, un besoin physiologique pour l’être humain« . C’est une spécialiste de l’amour, Helen Fisher, qui le dit. Cette anthropologue de l’Université du New Jersey, étudie étudie l’amour depuis les années 1990.

La physiologie du sentiment amoureux

Oubliez la récit romantique et épique d’une rencontre amoureuse. Le coup de foudre, c’est simplement une impulsion qui apparaît quand le cerveau est inondé de phényléthylamine, une forme d’amphétamine auto-sécrétée par le corps.

Cette première impulsion libère ensuite des neurotransmetteurs comme la dopamine, la norépinéphrine et l’ocytocine. Le taux de sérotonine baisse et le niveau d’adrénaline augmente : le flux sanguin augmente et le rythme cardiaque s’accélère.

Le reste, c’est de la poésie

Ce cocktail crée le lien émotionnel que l’on est habitué à raconter de manière poétique et imagée : le cœur bat la chamade, vous avez des papillons dans le ventre, vous sentez une énergie vous soulevez et vous êtes sur un petit nuage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.