Le plan dodo va-t-il soulager les célibataires ?

Vous en avez marre des plans culs ? Essayez un plan dodo ! Biberonnés aux applications spécialisées dans les rencontres d’un soir, comme Tinder, de plus en plus de célibataires cherchent à agrémenter leur solitude de moments tendres, sans les complications du sexe. Décryptage de la tendance.

Les célibataires à la recherche de partenaires de câlins et de sommeil

C’est l’envie de passer du temps avec quelqu’un, de sentir une présence à ses côtés et d’avoir de l’attention qui poussent de plus en plus de dormeurs solitaires à tester l’application Hugmify. Le concept : trouver des partenaires pour passer des nuits câlines sans sexe.

Le sexe ne serait donc plus l’objectif numéro 1 des célibataires. Dégoutés par le porno, la consommation proposée par les réseaux de rencontre, les jeunes, notamment, recentrent leur attention sur la tendresse et le partage d’intimité sans obligation de performance. Une nouvelle façon de créer des liens ou un refuge ?

Un partenaire pour compter les moutons : bien clarifier la situation

Mais le concept ne risque pas de faire long feu si certains s’en emparent pour se glisser dans les draps d’inconnus avec l’espoir de convaincre son compagnon de nuit d’avoir des rapports sexuels. Compter les moutons à deux, c’est bien gentil, mais que se passe-t-il quand on fait entrer le loup dans la bergerie ?

Cet argument contre l’application de co-dodo, qui n’est d’ailleurs plus téléchargeable sur le Play Store, est doucement mis en réserve quand on se souvient que la plupart des viols sont commis par des amis, un conjoint ou la famille proche.

Alors, comment se préserver de sexe non-consenti ? Évacuer les ambiguïtés et se tenir systématiquement au contrat établit au début de la nuité semble une base rassurante. Si vous pensez transformer un plan dodo en plan cul, mieux vaut laisser à son partenaire quelques jours de réflexion…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.