Sauver l’amour ou l’assassiner : 3 bandes dessinées pour trancher

sauver l'amour liv stromquist

Chaque jour, des centaines de soldats livides viennent grossir les rangs des dégoûtés de l’amour… Le couple, plus jamais ! ou L’amour c’est fini pour moi, je raccroche… Que dire à ces sacrifié de la tendresse ? Comment les aider à remonter la pente ? Les livres de développement personnel fleurissent pour nous aider à y croire encore, travailler sur soi et reprendre les armes, pour cette lutte difficile qui consiste à trouver la perle rare, ou juste chaussure à son pied.

Si comme moi, vous faites partie de ceux qui n’en peuvent plus des conseils bienveillants et qui ont envie de se changer les idées radicalement, je vous conseille de lire ces bandes dessinées d’un genre un peu particulier… Qui démontent les relations amoureuses et les rapports homme-femme pour tenter d’en comprendre la mécanique. Prêt(e) à revoir votre mindset ?

Romantiques : ne laissez pas entrer Liv Strömquist dans votre bibliothèque

Je ne sais pas si vous fréquentez souvent des femmes belles, intelligentes et créatives, mais c’est le cas de cette auteure suédoise. Après des études politiques à l’université, ou en même temps, elle réalise des fanzines. Elle publie ensuite plusieurs bandes dessinées, dont je vais vous parler maintenant.

Liv est une femme. Elle écrit et dessine selon cet angle de vue. Mais si vous pensez que les femmes sont par définition mielleuses et romantiques, vous risquez d’être encore une fois déçus : Liv Strömquist a des révélations à nous faire !

Les sentiments du Prince Charles

Publié en 2012, cet ouvrage à fait l’effet d’une bombe à eau dans le petit monde de la bande dessinée. Sous couvert de l’histoire amoureuse pathétique de Charles et Diana, l’auteur entend revisiter toutes nos idées reçues sur les relations amoureuses.

Et c’est un carnage… Si vous venez de vous séparer ou de divorcer, vous allez peut-être reconsidérer le scénario de votre vie amoureuse et reprendre la prochaine avec un regard nouveau.

À relire à chaque rupture amoureuse (oui, c’est vrai : la vie ne m’apprend rien).

L’origine du monde

Publié en 2016, cet ouvrage se concentre tout particulièrement sur le corps des femmes et son traitement dans la médecine occidentale. On se doutera, avec un titre emprunté à Gustav Courbet, que c’est du sexe féminin dont il sera plus particulièrement question. En évitant de spoiler le bouquin, j’irais même jusqu’à supposer que nous ferons un petit détour du côté du pêcher originel…

Au programme des réjouissances, racisme, sexismes, divinités féminines, orgasme féminin, clitoris, menstruations, ragnagnas et roses rouges… Encore une fois, accrochez-vous et préparez vous à avoir plusieurs épiphanies…

La rose la plus rouge s’épanouit

Le petit dernier de la série, sorti en 2019, revient sur les relations amoureuses et notamment la rupture amoureuse. Prenez-vous le temps de le lire : c’est complet, drôle et renversant.

Comme à chaque fois avec Liv Strömqvist, une seule de ses bande dessinée vous permet d’éviter de lire au moins une dizaine de traités de philosophie, d’histoire de l’antiquité et de pavés de sociologie. Elle en extrait les pensées et les concept clé et les met en scène non sans humour.

Incontestablement, dans cette édition, c’est la sociologue Eva Illouz, auteur de plusieurs ouvrages sur les émotions et le sentiment amoureux, qui est mise à l’honneur. Il est question de ses thèses tout au long du bouquin… Mais Liv cite également Platon, Byung-Chul Han, Lou Andreas-Salomé, Slavoj Zizek, Tomas Mann, Hilda Doolittle (dont un poème a inspiré le titre de ce livre), etc.

Ce n’est pas un livre, c’est une compilation…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.